Douce Addiction https://douce-addiction.fr Mon, 08 Jan 2018 15:26:22 +0000 fr-FR hourly 1 Omelette à la courge spaghetti https://douce-addiction.fr/omelette-a-la-courge-spaghetti/ https://douce-addiction.fr/omelette-a-la-courge-spaghetti/#respond Sat, 06 Jan 2018 21:28:09 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=359624 Et si vous changiez un peu vos habitudes avec cette recette d'omelette à la courge spaghetti ? A réaliser en version individuelle et à servir en entrée, accompagnée d'une belle salade verte. Parfait pour se remettre de vos nombreux repas de fêtes !

Douce Addiction

]]>
Me revoilà pour la première recette de l’année 2018 ! J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes et surtout que vous vous êtes régalés. Après les nombreux repas de famille, le début d’année ne laisse pas vraiment de répit avec la galette des rois et la Chandeleur. Alors je vous propose une petite recette toute simple, une omelette à la courge spaghetti avec de l’oignon rouge, des lardons, un peu de gruyère râpé et du thym. Je l’ai faite à l’Omnicuiseur Vitalité, mon cuiseur vapeur basse température, et en version individuelle dans les contenants en porcelaine vendus avec l’appareil. Mais vous pouvez aussi la faire en grand format, au four ou à la poêle. Facile et rapide à préparer, cette omelette s’accompagne d’une belle salade verte pour un dîner sans prise de tête.

Omelette à la courge spaghetti

Print Recipe
Serves: 4

Ingredients

  • 5 œufs
  • ½ courge spaghetti (petite)
  • 100g de lardons « allumettes »
  • 2 oignons rouges
  • 70g de gruyère râpé
  • Thym
  • Sel & Poivre

Instructions

1

Commencez par cuire la courge spaghetti à la vapeur. Pour ce faire, coupez-la en deux, enlevez les graines à l’aide d’une cuillère à soupe puis déposez les demies courges sur la grille (position basse) de l’Omnicuiseur Vitalité. Ajoutez 10 cuillères à soupe d’eau dans la cocotte et faites cuire 20min puissance maxi haut et bas. Poursuivez ensuite la cuisson 30min puissance mini. Réservez.

2

Ciselez les oignons rouges puis déposez-les dans un plat. Ajoutez les lardons, une branche de thym frais puis faites cuire à l’Omnicuiseur Vitalité : 10min puissance maxi (haut et bas) puis 20min supplémentaires (bas puissance mini, haut puissance maxi).

3

Pendant ce temps, retirez la chair de la courge spaghetti en la grattant avec une fourchette (voir photo ci-dessous).

4

Dans un saladier, battez les œufs en omelette, salez et poivrez. Incorporez ensuite la chair de la courge spaghetti, le mélange de lardons et oignons refroidis (en veillant à ne pas ajouter le gras restant au fond du plat), le gruyère râpé et un peu de thym. Mélangez bien.

5

Versez l’appareil à omelette dans des ramequins puis faites cuire à l’Omnicuiseur Vitalité pendant 10min, puissance maxi (haut et bas). Inversez la cocotte puis poursuivez la cuisson 10min puissance mini (haut et bas). Surveillez afin de cuire l’omelette à votre goût (baveuse, bien cuite,…). A table !

Notes

Vous pouvez réaliser cette recette au four (180°C pendant une 20aine de minutes, à ajuster selon votre four et la taille de votre/vos contenant/s) ou à la poêle.

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

J’espère que cette omelette à la courge spaghetti vous aura plu ! En version individuelle, elle peut être servie en entrée mais à la maison nous les avons mangé en tant que plat principal à raison de 2 par personne. Habituellement je cuisine la courge spaghetti comme des pâtes, avec de la sauce tomate, mais cette version nous a beaucoup plu et a le mérite d’apporter un peu de fibres à l’omelette, pour un plat plus équilibré. Vous cuisinez de la courge spaghetti ? Comment la préparez-vous ?

*Contenu créé pour Omnicuiseur Vitalité

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/omelette-a-la-courge-spaghetti/feed/ 0
Gratin de patate douce bicolore, marrons & Comté https://douce-addiction.fr/gratin-de-patate-douce-marrons-comte/ https://douce-addiction.fr/gratin-de-patate-douce-marrons-comte/#respond Wed, 20 Dec 2017 20:09:56 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=330312 Ce gratin de patate douce, marrons et Comté, avec son look bicolore, s'invite sur une table de fêtes... ou pour une cuisine quotidienne réconfortante !

Douce Addiction

]]>
Gratin de patate douce

Depuis quelques temps, avec l’Amoureux, dès que nous voyons un nouveau fruit ou légume sur les étales de nos commerçants, nous l’essayons. Ca permet souvent de faire de belles découvertes et de changer nos habitudes. Et cet été, nous sommes tombés sur des patates douces… violettes. On n’en avait jamais vu, il n’en fallait pas plus pour qu’elles terminent dans notre panier. Une fois à la maison nous les avons simplement cuites à la vapeur douce afin d’en préserver le maximum de saveurs. En plus d’avoir une très jolie couleur, la patate douce violette a un petit goût de châtaigne délicieux. Du coup, quand je suis retombée sur ces petites merveilles la semaine dernière, je n’ai pas hésité une seconde à en reprendre et je me suis dit que cette fois-ci, en vue des fêtes, je les transformerai bien en gratin… Un gratin de patate douce bicolore !
Je l’ai fait cuire à l’Omnicuiseur Vitalité, ce qui permet d’obtenir un gratin bien fondant grâce à la cuisson en cocotte, à basse température. Mais vous pouvez sans problème le faire au four, de façon plus traditionnelle, toutes les indications sont dans la recette.

Gratin de patate douce

Gratin de patate douce bicolore, marrons et Comté

Print Recipe
Serves: 4 Cooking Time: 20-25min

Ingredients

  • 250g de patate douce orange
  • 250g de patate douce violette
  • 1 oignon
  • 80g de marrons
  • 150ml de crème liquide entière
  • 100g de Comté râpé
  • Noix de muscade
  • Sel & Poivre

Instructions

1

Epluchez et taillez les patates douces en cube, puis faites-les cuire à la vapeur sans les mélanger (la violette risquerait de déteindre sur l’orange). Laissez tiédir.

2

Ciselez l’oignon, râpez le Comté, coupez éventuellement les marrons en deux et assaisonnez la crème liquide de sel, poivre et noix de muscade.

3

Dans un plat à gratin, mélangez les cubes de patate douce violette et orange, l’oignon ciselé, et les marrons. Assaisonnez de noix de muscade puis recouvrez de crème liquide et de Comté râpé.

4

Déposez le gratin dans la cocotte (6 personnes) de l’Omnicuiseur Vitalité et faîtes cuire 15min puissance maxi haut et bas. Inversez la cocotte et prolongez la cuisson de 10min, puissance mini. A table !

Notes

Pour une cuisson au four, procédez exactement de la même façon et enfournez à 180°C pendant 15 à 20min.

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

Ce gratin de patate douce a été un succès. Son look bicolore attise la curiosité, et les saveurs, notamment de la patate douce violette et des marrons, se marient parfaitement. C’est un plat qu’on peut tout à fait imaginer sur une table de fêtes, pour Noël, en accompagnement d’une volaille. Ou comme plat unique pour une soirée réconfortante, lorsqu’il fait bien froid dehors, comme nous l’avons fait :)

Gratin de patate douce

*Contenu créé pour Omnicuiseur Vitalité

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/gratin-de-patate-douce-marrons-comte/feed/ 0
Kanelbullar, brioches suédoises à la cannelle https://douce-addiction.fr/kanelbullar-brioches-suedoises-cannelle/ https://douce-addiction.fr/kanelbullar-brioches-suedoises-cannelle/#respond Tue, 19 Dec 2017 21:50:49 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=338716 Julia, la créatrice de FIKA, m'a partagée une recette de famille, celle des célèbres Kanelbullar suédois. Je vous la livre à mon tour, ils sont parfaits !

Douce Addiction

]]>
kanelbullar

Le 7 décembre dernier j’ai été invitée à souffler la première bougie de FIKA, l’Atelier Pâtisserie de Julia. Si vous vous promenez à Asnières sur Seine, au 55 bis Grande rue Charles de Gaulle, vous découvrirez un magnifique concept store dédié à la gourmandise et l’art de la table, inspiré de la Scandinavie. Mais ce lieu réserve d’autres surprises puisqu’au sous-sol se cache un atelier de pâtisserie, permettant aux petits et grands d’apprendre à réaliser leurs recettes sucrées préférées. Julia, la créatrice, a pour volonté de revenir à la pâtisserie maison, facilement reproductible chez soi et élaborée avec des ingrédients simples et de qualité. C’est comme ça qu’est né FIKA, dont le nom fait référence aux origines suédoises de Julia, et désigne la pause café scandinave (accompagnée de délicieuses pâtisseries, forcément !). Aux côtés de Carole, qu’elle a rencontré lors d’une formation au CAP Pâtisserie à l’Ecole Ferrandi, Julia a su créer un lieu accueillant, décoré avec goût, où l’on se sent bien. Et je dois dire qu’effectivement, ce soir là, on a eu du mal à quitter les lieux !

Pour célébrer la première année de FIKA, Julia nous a convié à un atelier pâtisserie. Avec l’aide de Sophie, elle a imaginé une soirée sous le thème « Hygge », l’art de vivre à la danoise, et a partagé avec nous une recette de famille, celle des brioches suédoises à la cannelle, les fameux Kanelbullar. L’occasion d’apprendre à réaliser cette spécialité avec la complicité de Charline, Annie, Laure, Mythily et Sarah, une soirée qui sentait bon les épices et les belles rencontres !

kanelbullar

Pour une 30aine de Kanelbullar

Print Recipe

Ingredients

  • 25g de levure boulangère fraîche
  • 0,5l de lait à température ambiante
  • 100g + 50g de beurre
  • 125g + 50g de sucre
  • 1càc de cardamone
  • 500g de farine
  • 1 œuf battu
  • Du sucre grains
  • 2càs de cannelle

Instructions

1

Emiettez la levure fraîche et délayez-la dans un peu de lait.

2

Faites fondre le beurre dans une casserole et ajoutez-y le reste de lait. Il faut que votre mélange soit tiède. Versez-le ensuite dans la cuve de votre robot ou dans un saladier.

3

Ajoutez la levure delayée, 125g de sucre en poudre et la cardamone. Mélangez puis incorporez progressivement la farine jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

4

Laissez votre pâte gonfler 30min à 1h, de façon à ce qu’elle double de volume (recouvrez-la d’un torchon). S’il fait trop frais, faites préchauffer votre four à 30°C et mettez-y votre pâte à gonfler. Recouvrez-la légèrement de farine pour ne pas qu’elle croûte.

5

Une fois bien levée, travaillez un peu votre pâte de façon à vérifier sa texture : elle doit être encore humide, mais pas collante. Si elle colle, ajoutez un peu de farine jusqu’à obtenir la consistance idéale.

6

Abaissez la pâte en rectangle (environ 3cm d’épaisseur) puis recouvrez-la de 50g de beurre pommade. Saupoudrez ensuite d’un mélange de 50g de sucre et de 2càs de cannelle.

7

Roulez la pâte de façon à obtenir un gros rouleau, puis coupez-la en tranches. Façonnez les Kanelbullar (ici nous avons torsadé la tranche puis rejoint les extrémités) et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez gonfler 15min.

8

Faites préchauffer votre four à 225°C.

9

Dorez les Kanelbullar avec l’œuf battu puis saupoudrez de sucre grains.

10

Enfournez pour 10minutes de cuisson et dégustez tiède ou froid.

Notes

Les Kanelbullar se congèlent très bien. Lorsque vous souhaitez en dégustez, faites-les simplement réchauffer au four.

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

Je n’avais encore jamais mangé de Kanelbullar (ou autres Cinnamon Rolls) et j’ai trouvé ça délicieux. C’est idéal pour le petit déjeuner, pas trop sucré mais très parfumé par les épices, et encore meilleur tiède. J’ai accompagné les Kanelbullar d’un bon thé chaud, le Winter in Løv de Løv Organic, et c’était juste parfait. En revenant de chez FIKA j’ai congelé une partie de nos réalisations et je pense qu’on aura grand plaisir à les déguster lors d’un petit brunch le 25 décembre. A ce sujet, vous réalisez des pâtisseries particulières pour les fêtes ? Racontez-moi !

kanelbullarkanelbullarkanelbullar

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/kanelbullar-brioches-suedoises-cannelle/feed/ 0
Poulet rôti cuisson basse température https://douce-addiction.fr/poulet-roti-cuisson-basse-temperature/ https://douce-addiction.fr/poulet-roti-cuisson-basse-temperature/#comments Sun, 10 Dec 2017 20:30:34 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=329156 Une recette de poulet rôti basse température, pour une viande tendre et absolument pas sèche. Avec l'obtention d'un jus incroyable, plein de saveurs !

Douce Addiction

]]>

La semaine dernière je vous parlais de l’Omnicuiseur Vitalité, cet appareil multifonctions spécialisé dans la cuisson basse température (-100°C). Lorsqu’il est arrivé dans ma cuisine il y a quelques semaines, et que j’ai découvert toutes ses possibilités, j’ai eu immédiatement envie d’y faire un poulet rôti. Car si l’Omnicuiseur permet une cuisson sans pression dans une ambiance vapeur douce, il peut également dorer les aliments grâce à ses infrarouges. Quoi de mieux qu’un bon poulet rôti pour inaugurer cet appareil et me faire une idée de ses capacités ?

Pour ne rien vous cacher, avant ce jour, nous n’avions jamais fait de poulet rôti. Je vous l’expliquais d’ailleurs dans mon article, je trouve que c’est le genre de plat qui salit énormément le four (et comme le mien n’a pas de pyrolyse…). Mais avec l’Omnicuiseur, puisque tout se place dans une cocotte fermée, il n’y avait plus aucune raison de ne pas se lancer. Et le résultat fût fort sympathique !

poulet roti

Poulet rôti cuisson basse température (Omnicuiseur Vitalité)

Print Recipe

Ingredients

  • 1 poulet (ici un poulet fermier de 100 jours, d’environ 2kg)
  • 2 à 3 gros oignons
  • Une tête d’ail
  • Des herbes aromatiques fraîches : thym et romarin
  • Des herbes aromatiques sèches : laurier et origan
  • De l’huile d’olive
  • Sel & poivre

Instructions

1

Sortez le poulet du réfrigérateur et laissez-le à température ambiante pendant 1h.

2

Huilez légèrement le fond de votre cocotte (10 personnes) puis déposez-y vos oignons préalablement émincés en lamelles. Ajoutez ensuite le poulet, la tête d’ail, 2 à 3 feuilles de laurier et quelques branches de thym et de romarin frais (à placer sur les oignons mais aussi sur le poulet). Parsemez le poulet d’origan, salez et poivrez.

3

Fermez la cocotte et commencez la cuisson puissance maxi haut et bas pendant 20min. Réduisez ensuite puissance mini pendant 25min, inversez la cocotte et relancez la cuisson pour 25min supplémentaires. Terminez par 15min de cuisson puissance maxi (haut et bas) en surveillant le dorage.

4

Laissez reposer 10 minutes, ouvrez la cocotte et arrosez le poulet de son jus. Il est prêt à être découpé.

Notes

Pour une cuisson basse température au four, préchauffez-le à 140°C, enfournez le poulet à mi-hauteur et baissez la température à 90°C. Laissez cuire 1h30, jusqu’à l’obtention d’une température à cœur de 72°C.

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

Ce poulet a été une véritable réussite. Nous l’avons dégusté en famille et tout le monde a été bluffé de la tendreté de la viande. Grâce à la cuisson basse température dans une cocotte fermée, la volaille ne s’est absolument pas desséchée et nous avons obtenu un jus incroyable, plein de saveurs. Ma maman, qui fait toujours son poulet rôti au four, m’a dit que dorénavant elle me l’apporterait pour le faire cuire dans mon Omnicuiseur. C’est dire ! La prochaine fois nous ajouterons des pommes de terre grenaille qui cuiront en même temps que le poulet et les oignons, et s’imbiberont du jus. Un délice en perspective !

poulet roti

*Contenu créé pour Omnicuiseur Vitalité

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/poulet-roti-cuisson-basse-temperature/feed/ 1
10 idées de cadeaux gourmands pour Noël https://douce-addiction.fr/10-idees-de-cadeaux-gourmands-noel/ https://douce-addiction.fr/10-idees-de-cadeaux-gourmands-noel/#respond Tue, 05 Dec 2017 21:40:56 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=322870 A la recherche d'idées de cadeaux pour Noël ? Je vous ai concocté une petite sélection pleine de gourmandise pour faire plaisir à vos proches.

Douce Addiction

]]>
En ce moment je suis persuadée que je ne suis pas la seule à me creuser la tête à la recherche d’idées de cadeaux. Il faut dire qu’à force, on ne sait plus quoi offrir à ses proches… Mais c’était sans compter cette petite sélection pleine de gourmandise !

Le coffret de Perles Scintillantes Michel Cluizel

Le chocolat est ce que je considère comme un indémodable : en offrir, c’est l’assurance de faire plaisir. Mais il faut savoir surprendre ! Cette année c’est le coffret de Perles Scintillantes Michel Cluizel qui m’a séduite. Des noisettes torréfiées recouvertes de gianduja puis de chocolat, déclinées sous 4 saveurs : fleur de sel, framboise, citron feuilleté et noix de coco. En plus d’être délicieuses, ces gourmandises sont présentées dans un joli coffret illustré par Fabienne Legrand . Un bel écrin et des petites bouchées totalement addictives, le duo parfait.

Coffret Perles Scintillantes Michel Cluizel (285g), édition limitée, 38,70€

Un joli mug peint à la main de chez Sobi Graphie

Voilà maintenant un moment que je craque pour les créations de Solène Allard, alias Sobi Graphie. Depuis 2012, cette créatrice appose ses adorables illustrations sur de la porcelaine, de la papeterie et du textile. Dernièrement elle a sorti une collection « Chat Moravian », représentant son emblématique petit chat version tatoué, dont je suis littéralement sous le charme. Chaque illustration est faite à la main, ici sur des mugs en porcelaine de Limoges, avec de jolis détails à l’or véritable. Les mugs passent au lave vaisselle et au micro-ondes, et d’autres illustrations sont disponibles (avec différents chats mais aussi des lapins, des renards, des cerfs…). Pour ma part, après avoir longuement hésité entre 2 modèles… J’ai décidé de ne pas choisir, j’ai pris les 2 !

 Mug « Chat Moravian » Sobi Graphie (34cl), peint à la main, 18,50€

Du savoureux thé bio GreenMa

J’ai découvert GreenMa cet été et j’ai eu un coup de coeur pour cette marque. C’est d’abord le packaging qui m’a attirée, en verre, minimaliste, joliment illustré. Puis les odeurs en ouvrant les bocaux. GreenMa sélectionne avec soin les plantes bio utilisées pour ses produits, en favorisant une provenance française (sauf pour le thé qui vient de Chine, d’Inde et du Sri Lanka). Et ça se voit ! Les mélanges sont superbes, sentent délicieusement bons et sont un véritable bonheur à la dégustation. Avec Robin on a craqué pour le mélange canneberge-goji pour le thé, et des fleurs d’hibiscus de la gamme herboristerie. Si vous avez un(e) fan de thé et infusion dans la famille, voici une idée de cadeau toute trouvée !

Thé bio Canneberge Goji GreenMa (65g), 13,70€
Fleurs d’hibiscus GreenMa (80g), 11,10€

Le livre « Du simple au sublime » de Donna Hay

Si je ne devais retenir qu’un livre de cuisine pour l’année 2017, c’est celui-ci. Lorsque je l’ai feuilleté, ça faisait des mois que je n’avais pas craqué pour un ouvrage de recettes mais là, vraiment, comment résister ? Les photos sont magnifiques et le livre est conçu de façon très intéressante. On commence par une préparation de base, qu’on décline ensuite dans des recettes plus ou moins complexes. Par exemple, de l’effiloché de boeuf qui devient une tourte, des pappardelle au boeuf et au pecorino, ou encore des lasagnes, ou une crème au citron qu’on utilise ensuite pour réaliser un gâteau étagé citron-myrtille, de parfaits citron-meringue ou une glace à la vanille et sauce au citron. « Du simple au sublime », ce livre porte bien son nom.

Livre « Du simple au sublime » de Donna Hay (408 pages), éditions Marabout, 29€

omnicuiseur vitalite

L’Omnicuiseur Vitalité

L’Omnicuiseur Vitalité est un appareil multifonctions qui permet une cuisson basse température. Depuis qu’il est entré dans ma cuisine, je l’utilise pour tout : plats mijotés, légumes, gratins, viandes, pâtisserie… En plus de permettre une cuisson douce, plus saine pour notre santé, il est très simple d’utilisation. Si vous souhaitez en découvrir davantage, j’ai rédigé un avis détaillé après différents tests sur cet appareil. Si l’Omnicuiseur vous fait de l’oeil, Noël me semble être l’occasion idéale pour (se) l’offrir !

Omnicuiseur Vitalité 6000, à partir de 1 120€

Des pailles en verre pour la planète

Si vous connaissez quelqu’un qui aime boire ses smoothies à la paille et/ou qui est sensible à l’environnement, voilà une idée de cadeau à ne pas rater. On ne le réalise pas forcément, mais les pailles en plastique sont un véritable fléau pour l’environnement. Trop petites et trop légères pour être recyclées, elles se retrouvent un peu partout et notamment dans les océans… pour le plus grand malheur des tortues. Après avoir lu l’article de Marie, j’ai donc acheté des pailles en verre et j’en suis ravie. Les miennes sont de la marque Strawgrace, commandées sur Amazon, et ont un bon rapport qualité-prix. Elles sont en borosilicate , un verre très résistant utilisé dans les laboratoires (et pour les produits de la marque Pyrex), il faut donc y aller pour les casser !

Lot de 5 pailles courbées en verre Strawgrace, 14,95€

Une préparation pour gâteau maison

Etre gourmand ne rime pas toujours avec être un cordon bleu. On a tous dans notre entourage des gens qui adorent manger mais qui se disent « nuls en cuisine ». Pour leur donner un petit coup de pouce, pourquoi ne pas leur confectionner une préparation maison de leur recette préférée ? De la même façon que les kits vendus en magasin, superposez dans un joli bocal les matières premières sèches préalablement pesées nécessaires à la recette. Sur une jolie étiquette, listez les ingrédients à ajouter (œufs, beurre, lait,…) puis indiquez les instructions à suivre. Une belle idée de cadeau fait maison.

Bocal en verre Hema (0,8l), 3€

Des épices Nomie pour réveiller ses plats

Les épices, ces poudres magiques qui permettent de transformer un plat ! Tout gourmand doit en avoir dans sa cuisine, et pour ma part j’ai été conquise par les épices Nomie. De qualité et très aromatiques, elles sont vendues sous différentes quantités (pot en verre de 30ml – environ 20g – puis sachets de 50 et 100g) afin de s’adapter à votre rythme de consommation et éviter d’avoir de gros pots qui se défraîchissent dans vos placards.En plus de proposer des épices « brutes », Marie-Lou et Charles ont mis au point des mélanges prêts à l’emploi, les blends, comme ici le mélange « avocat », parfait pour le guacamole et les avocado toasts. Et si vous êtes un peu timide avec les épices, le couple a imaginé les « sachets épicés », des kits proposant une recette détaillée et son mélange d’épices associé pour 6 personnes. Pas besoin de se prendre la tête, tout est déjà mélangé et dosé !

Epices Nomie, à partir de 2,90€

Un vrai tire-bouchon

Avant d’en discuter avec Guillaume, un ami sommelier, je n’avais jamais vraiment réfléchi à l’importance du tire-bouchon. Et pourtant ! Nombre de vrilles (5+), solidité du biniou, qualité du matériau, longueur de la lame… Certains éléments ne sont pas à négliger. Sans s’orienter vers un tire-bouchon professionnel, car honnêtement nous n’en avons pas l’utilité, je me suis mise en quête d’un tire-bouchon de qualité et j’ai opté pour un modèle Origine Prestige de la Ligne W, avec l’aval de Guillaume. Il est en bois de chêne (existe également en bois d’olivier) et fabriqué à la main en France. Je l’ai offert à Robin il y a maintenant 2 ans et il en est ravi, il a même conservé la boite pour ne pas l’abîmer. Une idée de cadeau idéale pour un amateur de vin ou tout simplement quelqu’un qui emménage (pensez-y !).

Tire-bouchon Origine Prestige (chêne et acier inoxydable), La Ligne W, 70€

Un bon pour un restau ou un cours de cuisine

Si vous préférez opter pour un cadeau immatériel, pensez à une invitation au restaurant ou à un cours de cuisine. C’est le genre d’expérience qui fait toujours très plaisir, pour peu qu’on soit gourmand. En effet, l’invitation au restaurant offre la découverte d’un lieu et d’une cuisine d’exception, dont on ne peut pas toujours profiter habituellement. Le cours de cuisine, lui, est l’occasion d’apprendre à réaliser son plat/sa pâtisserie préférée ou de parfaire sa technique. Dans les deux cas, ce cadeau personnalisé laissera certainement un très bon souvenir.

 

J’espère que cette sélection vous aura plu et que vous y aurez trouvé quelques idées de cadeaux gourmands à offrir pour Noël. Et si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/10-idees-de-cadeaux-gourmands-noel/feed/ 0
L’Omnicuiseur Vitalité dans ma cuisine https://douce-addiction.fr/omnicuiseur-vitalite-6000-avis/ https://douce-addiction.fr/omnicuiseur-vitalite-6000-avis/#respond Fri, 01 Dec 2017 21:12:03 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=318034 L'Omnicuiseur Vitalité est un appareil multifonctions spécialisé dans la cuisson basse température. Découvrez mon avis après 2 mois de tests quotidiens.

Douce Addiction

]]>
omnicuiseur vitalite

En ce moment on entend beaucoup parler de la cuisson basse température. Conservation des nutriments, meilleur goût et tendreté incomparable des aliments… L’idéal serait de privilégier les cuissons douces, tant pour notre santé que nos papilles. D’ailleurs, lorsque nous avons acheté notre four, nous avons veillé à ce qu’il descende jusqu’à 50°C pour pouvoir réaliser certaines préparations à basse température, comme les yaourts.

Il y a quelques temps j’ai été contactée par Laureline pour tester l’Omnicuiseur Vitalité 6000. Vous ne connaissez pas cet appareil ? Je vous explique tout.

L’Omnicuiseur Vitalité, qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, il s’agit d’un appareil qui permet une cuisson basse température de tous les aliments et plats : légumes, viande, poisson, gratin, plats en sauce, pain et autres pâtisseries… et même des popcorns. On peut tout y faire.

Grâce à sa cuisson à infrarouges à moins de 100°C, dans une cocotte en verre non étanche, l’Omnicuiseur Vitalité cuit les aliments sans pression dans une ambiance vapeur douce. Non seulement cela préserve les qualités nutritionnelles et gustatives des aliments, mais c’est aussi très pratique car ça ne demande quasiment pas de surveillance.

Comment ça marche ?

On place nos aliments dans la cocotte qu’on ferme puis encastre dans l’appareil, on choisit le niveau de température (basse ou très basse) et on programme la durée de cuisson avec le minuteur intégré. Hyper simple et aucune surveillance, si ce n’est d’éventuellement retourner la cocotte en cours de cuisson ou d’ajuster le niveau de chaleur.

J’ai inauguré l’Omnicuiseur Vitalité avec un poulet rôti. Je n’en avais jamais fait dans mon four parce que je trouve que ça salit beaucoup, mais puisqu’ici tout se passe dans une cocotte le problème ne se posait pas. Et puis c’était aussi un bon moyen d’observer si les infrarouges permettent de faire griller la viande. Résultat ? Une volaille tendre, savoureuse, et un jus à tomber par terre. Le poulet n’est pas aussi grillé que dans une rôtissoire, et donc la peau pas aussi croustillante, mais ça ne m’a absolument pas gênée. Toute la famille s’est régalée !

J’ai également testé tout un tas d’autres préparations comme un gratin de patates douces aux oignons rouges, une omelette à la courge spaghetti, un cake à la banane sans gluten,… Tout a été une réussite. Les aliments sont fondants et savoureux et on a à peine besoin de surveiller la cuisson une fois qu’on s’est approprié l’appareil.

Mon seul véritable échec a été la cuisson d’un steak de boeuf. Généralement je le cuis au four à 80°C et j’obtiens toujours une viande saignante comme je l’aime. J’étais donc confiante en faisant cuire mon steak à l’Omnicuiseur Vitalité et finalement je ne suis pas parvenue à maîtriser la cuisson, la viande en est ressortie bien trop cuite et bouillie. J’avoue ne pas avoir renouvelé l’expérience pour l’instant, je pense que c’est plus adapté à de plus gros morceaux comme un rôti ou une côte de bœuf.

L’Omnicuiseur Vitalité permet également une cuisson à la vapeur grâce à un petit panier à placer dans la cocotte. J’avais des carottes à faire cuire et j’ai décidé de faire un test : en mettre une partie dans l’Omnicuiseur Vitalité et une autre dans mon cuit vapeur à la vapeur douce. L’Omnicuiseur a mis quasiment le double de temps pour cuire les carottes, et je les ai trouvées moins savoureuses. La cuisson à la vapeur est cependant tout à fait possible.

Est-ce vraiment fait pour moi ?

Si vous êtes attiré par la cuisson à basse température, cet appareil aura sûrement sa place chez vous. Il peut tout à fait remplacer un four (et est plus facile d’entretien) et ne prend pas trop de place sur le plan de travail (H 28 x L 44,5 x P 35 cm). Pour ma part je lui confie tous mes plats cuisinés tels que les gratins, les lasagnes… mais également les plats mijotés. Sans oublier le poulet rôti ! Je trouve ça aussi très pratique si, comme moi, vous cuisinez beaucoup et faites donc plusieurs plats simultanément. Par exemple dernièrement j’ai eu à organiser un buffet pour 50 personnes et j’ai été ravie de pouvoir cuire en même temps des gâteaux à l’Omnicuiseur et au four. Quel gain de temps ! Je l’utilise également pour simplement réchauffer des aliments, car sa cuisson douce à l’étouffée ne les assèche pas (ça permet d’éviter le micro-ondes).

Combien ça coûte ?

L’Omnicuiseur Vitalité 6000 est vendu avec une cocotte 6 ou 10 personnes, et est livré avec une grille en inox, un livre de 123 recettes ainsi qu’un DVD de 25 recettes filmées. Il existe en trois couleurs : noir, blanc ou rouge.

Il n’est pas donné, comptez 1 120€ pour le modèle vendu avec la cocotte de base (6 personnes) et 1 340€ pour la version avec les 2 cocottes (6 et 10 personnes). Il est certain que ça représente un gros budget, mais cet appareil peut sans problème remplacer un four (sans parler des cocottes, fait-tout & cie). Autre point notable, c’est qu’il est fabriqué en France et n’a pas d’obsolescence programmée : la minuterie et les interrupteurs sont mécaniques, les tubes chauffants ont une durée de vie de plus de 15 ans… et toute la structure est en inox. L’Omnicuiseur est donc un appareil robuste qui durera dans le temps.

On peut le compléter avec des plats adaptés, en porcelaine, ce qui permet de ne pas tout cuire à même la cocotte (et donc de pouvoir enchaîner plusieurs cuissons sans avoir à la laver), de cuire simultanément plusieurs préparations ou simplement de cuisiner de plus petites quantités (des portions individuelles par exemple). Un panier vapeur en inox est également disponible.

En bref

Après 2 mois d’utilisation régulière, l’Omnicuiseur Vitalité s’est fait une place de choix dans ma cuisine en s’intégrant parfaitement à la décoration. Au delà des bienfaits de sa cuisson basse température, j’adore sa simplicité d’utilisation : une grande cocotte (qui sert même de plat à service et qui passe au lave vaisselle), des fonctions qui vont à l’essentiel, et des plats qui mijotent sans surveillance particulière. Il nous accompagne pour nos repas au quotidien et j’en suis ravie.

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/omnicuiseur-vitalite-6000-avis/feed/ 0
Métro-boulot-dodo : 10 astuces pour gagner du temps en cuisine ! https://douce-addiction.fr/10-astuces-pour-gagner-du-temps-en-cuisine/ https://douce-addiction.fr/10-astuces-pour-gagner-du-temps-en-cuisine/#comments Mon, 13 Nov 2017 21:21:56 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=295563 Manger sainement sans passer des heures en cuisine, c’est possible ! Voici 10 astuces pour gagner du temps en cuisine tout en mangeant équilibré. GO !

Douce Addiction

]]>
Manger sainement sans passer des heures en cuisine, c’est possible. On a tous une vie bien remplie et pas forcément le temps ni l’envie de cuisiner tous les soirs, mais on peut tout à fait préparer le dîner rapidement sans passer par la case plats industriels. Pour ma part, après mes 3h de transports quotidiennes, j’avoue ne pas toujours avoir envie de me mettre derrière les fourneaux en rentrant du travail. Mais je refuse de me nourrir de plats préparés, de pizzas surgelées ou de fast-food. Alors au fil du temps j’ai acquis certains reflexes pour gagner du temps en cuisine.

 

  1. Prévoir ses menus à l’avance

    Pour gagner du temps en cuisine, il faut avant tout s’organiser. Réfléchir aux repas de la semaine permet d’éviter la fameuse question récurrente « On mange quoi ce soir ? », mais aussi de prévoir des menus équilibrés et d’optimiser ses achats. En ayant une liste complète, vous pouvez faire vos courses une fois par semaine en étant sûrs de ne rien oublier, d’acheter les quantités adéquates et d’éviter le gaspillage et les achats superflus.

 

  1. Utiliser le même ingrédient pour plusieurs recettes

    En utilisant des ingrédients communs à plusieurs recettes, vous allez rentabiliser votre temps. En effet, cuire quelques pommes de terre supplémentaires ne vous demandera pas plus d’effort, mais vous permettra d’avoir un même accompagnement pour 2 plats différents (entières puis en écrasé par exemple). Profitez-en pour faire des économies : achetez de saison, bénéficiez de promotions, et vous optimiserez vos dépenses et votre temps.

 

  1. Cuisiner le dimanche pour être tranquille la semaine

    Avec Robin nous avons pris l’habitude de cuisiner le dimanche pour prendre de l’avance et gagner du temps en cuisine les soirs de semaine. C’est ce qu’on appelle le « batch cooking » ou encore le « meal prep ». Par soucis de conservation nous ne réalisons pas l’intégralité de nos repas en amont (généralement nous faisons uniquement un plat complet pour le soir même et le lendemain), mais il est tout à fait possible d’optimiser ses préparations. Laver les légumes frais, cuire les accompagnements de base (légumes, céréales,…), découper les filets de poulet en cubes, préparer une vinaigrette… Ca n’a l’air de rien mais vous gagnerez un temps fou la semaine. Conservez vos préparations dans des bocaux hermétiques bien propres (ou sous vide si vous êtes équipés, ce qui permet même de conserver des légumes coupés crus) et n’oubliez pas les règles d’hygiène de base : nettoyer son plan de travail et se laver les mains avant et après chaque préparation, utiliser une planche à découper par type d’ingrédient (une pour la viande crue, une pour les légumes, etc.) et la laver entre chaque utilisation, avoir un évier bien propre,…

 

  1. S’organiser : optimisation et priorités

    Si vous vous lancez dans le batch cooking, ne vous laissez pas impressionner : en étant bien organisé, cuisiner vos repas à l’avance ne vous prendra qu’une heure ou deux. Listez tout ce que vous avez à faire afin de mieux visualiser l’ampleur du travail, sortez tout ce dont vous avez besoin (ustensiles) et préparez vos ingrédients à l’avance, comme dans les vidéos de cuisine. Lancez les cuissons de vos céréales et légumineuses, et pendant ce temps occupez-vous d’éplucher vos légumes. Commencez toujours par les cuissons les plus longues et n’hésitez pas à cuire plusieurs produits en même temps. Avec un peu d’entrainement vous arriverez facilement à jongler entre plusieurs préparations : pendant que la pâte à pizza est pétrie par le robot, que le quinoa cuit et que le potimarron rôti dans le four, vous pourrez vous consacrer aux oignons revenus à la poêle tout en coupant des pommes. N’hésitez pas à faire également contribuer les membres de votre famille, non seulement vous irez plus vite puisque vous pourrez déléguer certaines tâches, mais en plus ça sera plus sympa et convivial. Ca me semble évident mais je le rappelle quand même : avant de commencer quoi que ce soit, votre cuisine doit être propre et dégagée de façon à avoir de la place (et ne pas se retrouver à ne plus savoir où poser son saladier). Pensez aussi à ranger au fur et à mesure pour ne pas vous laissez déborder.

 

  1. Privilégier les cuissons rapides

    Si certains produits peuvent être cuits en amont puis réchauffés (légumes, céréales, plats cuisinés,…), d’autres nécessitent selon moi une cuisson immédiate comme la viande, le poisson… ou les pâtes. Favorisez des cuissons rapides pour gagner du temps, comme par exemple un bifteck plutôt qu’un rôti à réserver pour le week-end. Pensez également à diversifier vos méthodes de cuisson pour gagner du temps : pendant que votre viande cuit à la poêle, faites réchauffer votre accompagnement au four.

 

  1. Faire simple

    Les choses les plus simples sont les meilleures ! Allez à l’essentiel pour les repas du quotidien et faites-vous d’avantage plaisir le week-end. Notre menu préféré pour l’été ? Le salad bar ! On prépare le dimanche nos différentes préparations (lentilles, quinoa, pois chiches,…) qu’on conserve indépendamment dans des bocaux, et le soir on n’a plus qu’à couper quelques légumes frais (tomates, concombre, avocat,…). En 10 minutes c’est prêt et chacun se sert selon ses envies. Généralement on mange ça tout l’été avec quelques variantes et on se régale. C’est aussi très pratique pour recevoir sans se prendre la tête. Le reste du temps optez pour des pâtes aux légumes verts, une bonne soupe, du boeuf accompagné de légumes de saison,…

 

  1. Diversifier ses plats en un rien de temps

    Cuisiner simple et rapide ne rime pas avec ennui. Huiles, herbes aromatiques, épices et autres condiments sont vos meilleurs alliés ! Faites preuve d’inventivité et osez changer vos habitudes. Vous avez prévu des épinards cette semaine ? Agrémentez une première portion de citron puis une seconde d’épices indiennes. Vous n’aurez pas du tout l’impression de manger la même chose et vous vous régalerez.

 

  1. Prévoir des portions supplémentaires pour le déjeuner

    Impensable pour moi de me remettre aux fourneaux après le dîner pour préparer un plat pour le bureau. J’essaye donc au maximum d’augmenter les proportions du dîner pour avoir un reste pour le déjeuner suivant. Si ce n’est vraiment pas possible, j’ai toujours quelques produits de dépannage dans ma cuisine : semoule, boite de thon, maïs, sauce tomate… et d’autres produits bruts surgelés (comme les petits pois). Ca sauve la vie ! L’été j’opte souvent pour une salade composée express et sinon, quand je n’ai vraiment pas le temps ou pas le courage, je vais chez Café Soucoupe ;)

salade composée express

 

  1. L’hiver : faire des plats en cocotte, qui sont meilleurs réchauffés

    En hiver la cocotte en fonte devient indispensable dans ma cuisine. J’adore les recettes qui mijotent tranquillement sans qu’on ait vraiment besoin de les surveiller. Dernièrement tout le monde a parlé du one pot pasta mais je préfère les plats plus traditionnels tels que la blanquette, le pot au feu ou l’osso bucco pour la simple et bonne raison qu’ils sont encore meilleurs réchauffés. On les prépare le dimanche quand on a le temps, on en profite pour le dîner puis on les réchauffe le lendemain.

 

  1. Congeler ses plats cuisinés

    Même avec une bonne organisation, on n’est jamais à l’abri d’un imprévu : une sortie annulée et on se retrouve sans dîner. Pour éviter de craquer en se faisant livrer son repas, pensez à toujours avoir de quoi vous dépanner en congelant vos plats cuisinés. Multipliez les proportions de votre recette habituelle et congelez-en une partie (dans un plat qui passe au four, tant qu’à faire). Je le fais systématiquement lorsque je fais mes lasagnes végétariennes. Ca vous dépannera et en plus vous serez contents de manger un plat cuisiné maison en ayant (presque) juste à mettre les pieds sous la table !

lasagnes végétariennes hiver

 

J’espère que ces quelques astuces vont aideront à gagner du temps en cuisine. De notre côté c’est une organisation qui nous convient vraiment bien, on a pris l’habitude de toujours faire nos courses le samedi pour cuisiner le dimanche, et ainsi prendre de l’avance pour toute la semaine. Trouvez votre rythme et vous verrez, ça change la vie ! On se surprend même à faire des extras les soirs où on est motivé, comme une petite sauce pour accompagner du poisson ou un crumble salé à émietter sur du potage.

Gardez toujours à l’esprit que vos aliments ont une durée de vie limitée. Si certains peuvent sans problème se conserver plusieurs jours, d’autres sont plus sensibles et doivent être consommés rapidement après achat. Mangez donc d’abord les aliments qui se conservent le moins bien. Globalement les aliments conservés correctement dans des bocaux (de préférence en verre) peuvent tenir 3 à 4 jours au réfrigérateur. N’oubliez pas que vous pouvez tout à fait congeler les préparations nécessaires aux repas de la fin de semaine.

Si vous avez envie d’aller plus loin dans la préparation de vos repas à l’avance, je vous conseille vivement le livre « La révolution du batch cooking » d’Anne Loiseau, paru aux éditions Larousse. Il reprend toute l’organisation de cette méthode, liste les préparations de base à cuisiner le week-end (avec les durées de conservation de chacune) et offre 25 idées de recettes à réaliser la semaine.
Chaque recette se compose de la façon suivante : les préparations de base (préparées en amont le week-end) et ce qu’il faut en plus (la plupart du temps des ingrédients bruts qui ne demandent pas de préparation particulière, comme des condiments, du fromage, un légume cru…). Sur certaines recettes il y a même un encart « S’il me manque » avec des propositions de remplacement de produits comme par exemple du riz par du quinoa ou de la semoule, du filet mignon par du poulet, de la coriandre par de la menthe,…

A la fin du livre des menus types sont proposés pour une semaine complète, avec des thématiques telles que « petit budget », « voyage dans l’assiette », « sans cuisson »… On retrouve aussi de jolies étiquettes autocollantes pour annoter nos bocaux.

« La révolution du batch cooking » est un ouvrage complet et bien conçu, parfait pour s’approprier cette nouvelle organisation culinaire et s’inspirer au quotidien. Si vous souhaitez gagner du temps en cuisine, c’est une bonne base sur laquelle vous appuyer. Il est vendu au prix de 12,90€ et est trouvable en librairie ou sur Internet (notamment sur Amazon).

Cet article touche à sa fin et j’espère qu’il vous aura permis de trouver quelques astuces pour vous organiser et favoriser des repas fait maison et équilibrés chaque jour. Si vous avez d’autres conseils pour gagner du temps en cuisine, optimiser vos repas et éviter d’être démotivé en ouvrant le frigo en rentrant du boulot, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/10-astuces-pour-gagner-du-temps-en-cuisine/feed/ 4
Bowl à l’asiatique https://douce-addiction.fr/bowl-a-lasiatique/ https://douce-addiction.fr/bowl-a-lasiatique/#respond Mon, 30 Oct 2017 17:44:24 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=286328 Ce bowl à l'asiatique est parfait pour le déjeuner ! Assaisonnez-le avec la vinaigrette sésame soja de la Tourangelle, c'est un délice.

Douce Addiction

]]>
bowl à l'asiatique

En ce moment, malgré le froid qui arrive, je n’ai pas encore tout à fait envie d’abandonner les salades. J’adore les repas vite fait qu’on compose au gré de nos envies, surtout pour le déjeuner. Pour autant, manger totalement froid ne m’emballe pas tellement en cette fin de mois d’octobre… Alors j’ai trouvé une solution : les salades tièdes. Mélanger du chaud et des crudités me semble être idéal pour passer en douceur des plats estivaux aux grosses soupes d’hiver. Pour cela j’ai choisi de composer un bowl à l’asiatique, inspiré par une des vinaigrettes que m’a envoyée La Tourangelle cet été : la vinaigrette sésame soja au vinaigre de riz. A ce sujet, je dois avouer que je n’achète plus du tout de sauce salade toute prête depuis que j’ai élaboré ma recette de vinaigrette moutarde miel, mais cette version sésame et soja de La Tourangelle m’a plutôt bien plu et je n’en aurai sans doute jamais réalisé une avec ce mélange de saveurs moi-même. Une bonne surprise.

bowl à l'asiatique

Bowl à l'asiatique

Print Recipe
Serves: 4

Ingredients

  • 250g de riz thaï complet
  • 5 carottes
  • 1 grand concombre
  • 1/2 chou chinois
  • 500g de filets de poulet
  • De la coriandre fraiche
  • De l’huile d'olive
  • De la sauce soja
  • Du sésame noir
  • De la vinaigrette sésame-soja La Tourangelle

Instructions

1

Faites cuire le riz selon les instructions du sachet.

2

Pendant ce temps, épluchez les carottes, découpez-les en rondelles puis faites-les cuire à la vapeur.

3

Epluchez le concombre puis découpez-le en morceaux (j'ai fait de grosses rondelles coupées en 4). Lavez ensuite le chou chinois et émincez-le grossièrement. Réservez.

4

Découpez les filets de poulet en gros dés et faites-les revenir dans une poêle chaude dans un peu d’huile d'olive. Commencez par saisir la viande à feu assez vif puis baissez la température. A mi-cuisson ajoutez un peu de sauce soja (environ 4 càs).

5

Dressez vos assiettes avec le riz, le poulet et les carottes, puis le concombre et le chou chinois. Ajoutez quelques feuilles de coriandre fraiche, un peu de sésame noir et terminez par un trait de vinaigrette sésame-soja. Bon appétit !

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

Une assiette complète, parfaite pour le déjeuner. Cette recette de bowl à l’asiatique est prévue pour 4 personnes, même si nous ne sommes que 2 à la maison. Pour ne rien vous cacher, j’essaye toujours de cuisiner en plus grande quantité pour optimiser mon temps passé derrière les fourneaux. J’ai donc conservé le surplus de riz, poulet et carotte dans une boite, le reste de choux dans un sachet hermétique et j’ai tout mis au réfrigérateur. Le lendemain il n’y avait que le concombre à découper pour que le repas soit prêt, pratique !

bowl à l'asiatique

Produit offert

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/bowl-a-lasiatique/feed/ 0
Chez Minnà : la cuisine façon Grand-Mère corse https://douce-addiction.fr/chez-minna-cuisine-corse-paris/ https://douce-addiction.fr/chez-minna-cuisine-corse-paris/#respond Sat, 21 Oct 2017 22:03:17 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=273737 Chez Minnà est le lieu idéal pour mettre entre parenthèses sa vie parisienne et s’échapper sur l’Ile de Beauté en seulement quelques coups de fourchette.

Douce Addiction

]]>

Après m’être rendue plusieurs fois Chez Minnà, pour un déjeuner entre collègues ou un dîner en amoureux, je me suis dit qu’il était temps de vous faire découvrir cette adresse. J’ai profité d’un déjeuner avec mon frère et l’Amoureux cet été pour réaliser cette série de photos et rien qu’en les voyant les saveurs du repas me reviennent.

Chez Minnà, diminutif de « Grand-Mère » en corse, on mange une cuisine familiale et savoureuse. Les assiettes aux dressages soignés sentent bons l’Ile de Beauté. Le cadre est agréable et l’ambiance recherchée, sans pour autant trop en faire. Et attendez de voir les assiettes.

Pour ce déjeuner à 3, les garçons ont composé leur menu à la carte tandis que j’ai opté pour la formule midi (plat-dessert). Le plat du jour était des lasagnes façon corse, je n’ai pas pu résister. Mais revenons aux garçons qui, eux, ont commencé le repas par une entrée chacun.

Hugo a opté pour un mille-feuilles au Brocciu, Prisutto (jambon corse) et confiture de figue (8.5€), et Robin pour les croquettes panées de Prisutto farcies de tome et accompagnée d’une petite salade (8€). On s’est fait goûter les assiettes et c’était délicieux.

Côté plat, Robin avait envisagé l’épaule d’agneau confite 7h au miel et romarin accompagnée de pommes grenailles dont il s’était déjà délecté lors d’un précédent passage, mais ce plat était victime de son succès. Il s’est donc rabattu sur le même plat qu’Hugo, un filet mignon de cochon avec une sauce à la panzetta et une purée à l’huile d’olive corse (17€). Un délice !

Pour ma part, ayant déjà goûté plusieurs plats de la carte, c’est le plat du jour qui m’a fait de l’œil. J’adore les lasagnes et je crois l’avoir déjà dit sur le blog, c’est un peu mon plat « test » au restaurant. Difficile de trouver des lasagnes à la hauteur, d’autant que bien souvent elles ne sont pas faites maison, mais cette fois-ci je n’ai pas été déçue. La viande était très savoureuse, un vrai goût de plat cuisiné, et la ricotta en remplacement de la traditionnelle béchamel était une merveilleuse idée. Je me suis régalée.

Pour terminer le repas j’ai été la seule à céder à l’appel du sucre, avec un carpaccio d’ananas accompagné de chantilly et d’éclats de noisette. On retrouve à la carte de bons desserts comme le traditionnel Fiadone (spécialité corse), un moelleux au chocolat avec un cœur à la Nucciola ou une crème mascarpone façon tarte citron et canistrelli. Les garçons ont tout de même pris un petit café pour clore ce déjeuner fort agréable.

Chez Minnà est le lieu idéal pour mettre entre parenthèses sa vie parisienne et s’échapper sur l’Ile de Beauté en seulement quelques coups de fourchette. Brousse, Brocciu, Prisuttu, Lonzu et autres produits régionaux sont mis à l’honneur, pour une cuisine réconfortante et délicieuse. Comptez entre 8 et 12€ l’entrée, 16 et 21€ le plat et 7.50 et 9€ le dessert si vous choisissez à la carte. Le midi une formule déjeuner est proposée (entrée-plat ou plat-dessert à 16€ / entrée-plat-dessert à 21€). Notez que vous pouvez également vous rendre Chez Minnà pour simplement boire un verre, accompagné d’un plateau de charcuterie artisanale corse ou d’une déclinaison de fromages corses de montagne.

Chez Minnà
20 rue d’Hauteville, Paris 10
Métro : Bonne Nouvelle

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/chez-minna-cuisine-corse-paris/feed/ 0
Poivrons marinés maison https://douce-addiction.fr/poivrons-marines-maison/ https://douce-addiction.fr/poivrons-marines-maison/#respond Wed, 11 Oct 2017 20:35:39 +0000 https://douce-addiction.fr/?p=263037 Envie d'enfermer un peu d'été dans un bocal ? Optez pour les poivrons marinés fait maison, avec de beaux poivrons colorés !

Douce Addiction

]]>
recette poivrons marinés

L’autre jour en faisant mes courses en magasin bio, je suis tombée sur de superbes poivrons colorés. Je crois que je n’avais jamais vu des poivrons violets, noirs ou jaunes pâles ! Je n’ai pas résisté à en acheter un assortiment, presque uniquement pour le plaisir des yeux. Ce n’est qu’arrivée à la maison que je me suis demandée ce que je pourrais faire de tous ces poivrons. On en a mangé tout l’été, crus dans des salades ou revenus à la plancha, et j’avais envie de changer un peu. Et puis je me suis souvenue que les poivrons marinés n’avaient rien de compliqué mais que je n’en avais jamais fait. Alors avec l’Amoureux on s’est lancé et le résultat valait le coup. La prochaine fois j’achète le double de poivrons !

recette poivrons marinés

Poivrons marinés maison

Print Recipe
Cooking Time: 30 minutes environ

Ingredients

  • 5 poivrons
  • ½ oignon rouge
  • De l’huile d’olive
  • Quelques branches de thym frais
  • Sel et poivre

Instructions

1

Préchauffez votre four à 200°C.

2

Découpez les poivrons en deux en veillant à bien ôter les pédoncules et les zones « blanches » puis placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (peau vers le haut). Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire environ 30 minutes. L’idéal est de surveiller et de stopper la cuisson quand la peau est quasiment noire.

3

Une fois sortis du four, déposez vos poivrons encore chauds dans une boite hermétique (ou un sac bien fermé) et laissez-les refroidir. La condensation va décoller la peau et elle s’enlèvera toute seule, vous verrez ! Découpez ensuite les poivrons en lamelles.

4

Emincez finement le demi-oignon rouge (vous pouvez en mettre un entier si vous aimez vraiment ça, ou même utiliser de l’ail) et ajoutez-le aux poivrons. Joignez également quelques branches de thym frais, salez et poivrez puis mélangez.

5

Déposez votre préparation dans un bocal bien propre (préalablement stérilisé si vous souhaitez le conserver plusieurs semaines) sans tasser, et recouvrez d’huile d’olive. Conservez au réfrigérateur et laissez mariner au moins 24h avant de consommer.

Notes

En coupant les poivrons noirs et violets on a découvert qu’ils étaient en réalité verts à l’intérieur. Dommage ! Si vous voulez un joli bocal bien coloré, favorisez les poivrons rouges et jaunes qui sont les seuls à véritablement bien conserver leur couleur.

Douce Addiction : https://douce-addiction.fr

Vous voyez, les poivrons marinés maison c’est finalement tout simple ! Je pense que nous allons en faire un petit plein tant que c’est encore la saison des poivrons, de façon à en avoir pour cet hiver. Je crois qu’entre ça et les tomates confites, on va être paré !

recette poivrons marinés

Douce Addiction

]]>
https://douce-addiction.fr/poivrons-marines-maison/feed/ 0