Top
LIFESTYLE

Comment bien conserver ses fruits et légumes ?

Après la découverte de ma cuisine, vous avez été nombreux à réagir sur le fait que je conserve la plupart de mes fruits et légumes à température ambiante (dans la desserte Råskog de chez Ikea). J’ai donc décidé de vous écrire cet article pour vous partager le résultat de mes expériences de conservation.

Faute d’avoir d’autre choix, nous faisons nos courses le samedi. Nous achetons donc assez de fruits et légumes pour tenir toute la semaine, et cuisinons généralement le dimanche pour prendre de l’avance pour les soirs de semaine (ça s’appelle le « batch cooking », j’en parlais dans mon article 10 astuces pour gagner du temps en cuisine). Cuisiner une partie des légumes dès le lendemain des courses permet d’éviter certaines contraintes de conservation, notamment pour les produits les plus fragiles. J’ai également pris l’habitude d’acheter les fruits et légumes à différents stades de mûrissement. En effet, à température ambiante, certains continuent à mûrir. Par exemple, il n’est pas rare que j’achète des avocats durs comme des pierres qui seront parfaits après 5 jours à température ambiante. A contrario, si j’ai besoin de ralentir leur mûrissement, je les place au réfrigérateur.

Globalement je ne mets au réfrigérateur que les fruits et légumes que je considère comme « fragiles », c’est-à-dire essentiellement les légumes feuilles, champignons, et fruits rouges. Sauf exception (grosses chaleurs, murissement précoce,…), tout le reste va dans la desserte sous mon plan de travail. Pour peu que vous consommiez rapidement vos fruits et légumes, vous pouvez tout à fait suivre les mêmes procédés que moi.

En parlant de mûrissement, les fruits et légumes produisent un gaz, l’éthylène, qui agit sur leur maturation. Certains végétaux sont d’ailleurs connus pour en émettre beaucoup (c’est le cas des bananes et des pommes mais aussi des poires, pêches, tomates, poivrons…), au point qu’on puisse les utiliser pour accélérer le mûrissement d’autres végétaux. Ces fruits et légumes qu’on qualifie de « climactériques » doivent être conservés séparément au risque de causer des dégâts (mûrissement voir pourrissement des fruits et légumes stockés à proximité). Mais encore une fois, si vous consommez vos produits rapidement, vous limitez les risques.

Je conserve systématiquement à température ambiante
(à l’air libre, dans un endroit frais, sec et aéré) :

  • Les oignons, les échalotes et l’ail
  • Les pommes de terre (mais jamais près des oignons, ils cohabitent mal)
  • Les patates douces
  • Les courges (potiron, potimarron, courge spaghetti,…)
  • Les avocats (sauf pour ralentir leur mûrissement)
  • Les tomates (le froid leur enlève toute leur saveur !)
  • Les courgettes
  • Les aubergines
  • Les pommes, poires et bananes (attention, ce sont les fruits qui produisent le plus d’éthylène, il vaut donc mieux les séparer des autres produits si vous ne les consommez pas rapidement)
  • Le melon et la pastèque
  • Les fruits à noyaux : pêches, abricots, nectarines, prunes, mirabelles,…
  • Les agrumes : citrons, oranges, clémentines,…
  • Les fruits exotiques : ananas, mangues, kiwis,…

Je mets toujours dans mon réfrigérateur :

  • Les légumes feuilles (salades, endives, épinards,…)
  • Les champignons 
  • Les asperges
  • Les fruits rouges : fraises, framboises, groseilles, cerises, etc. (en veillant à les sortir 20 min avant de les consommer)

A noter : conservez les produits fragiles dans une feuille d’essuie-tout puis un sac en papier afin d’éviter l’humidité et allonger leur durée de conservation (champignons, légumes feuilles, asperges,…).

Pour le reste des fruits et légumes, c’est en fonction de si je vais les cuisiner rapidement ou non. Par exemple : carottes, poivrons, brocolis, concombre, navets, panais, poireau, haricots, radis, raisin, figues…

Pour aller plus loin…

La conservation sous-vide

Je profite de cet article sur la conservation des fruits et légumes pour vous parler d’une petite révolution arrivée récemment dans ma cuisine : la conservation sous-vide. Cette technique permet de conserver bien plus longtemps les aliments car elle bloque les effets de l’oxygène et des micro-organismes responsables du processus de fermentation et d’oxydation. Et elle fonctionne pour les fruits et légumes mais également pour la viande, le poisson, le fromage, les desserts, les plats cuisinés, les biscuits secs… Autant dire, pour tout !

Pour être tout à fait franche, je ne m’étais jamais arrêtée sur ce procédé parce qu’il s’agit souvent de mise sous vide en sachets plastiques, ce que je ne trouve pas très « éco-friendly » (sur le plan écologique et économique). Mais quand Ingrid m’a proposé de tester une boite sous vide en verre d’1,5l, j’ai été curieuse.

Il se trouve que quelques temps après avoir reçu cette boite, mon plant de basilic a subit une attaque d’insectes qui m’a poussé à le jeter après avoir coupé l’intégralité de ses feuilles, au risque de contaminer mes autres plantes. Comme les feuilles de basilic sont très difficiles à conserver, c’était le test parfait : je les ai lavées, séchées, déposées dans la boite en chassant bien l’air à l’aide de la pompe fournie à cet effet… et je suis partie une semaine en vacances. A mon retour, le basilic n’avait pas bougé, j’étais bluffée.

Depuis j’utilise régulièrement cette boite pour conserver les aliments « sensibles », notamment la salade verte que je garde désormais bien mieux qu’auparavant. J’aime également beaucoup l’utiliser pour conserver des aliments coupés crus, comme les oignons que je peux ainsi intégrer au fur et à mesure à mes plats durant toute la semaine. Petit plus de cette boite, le couvercle est équipé d’un dateur pour indiquer la date de mise sous vide. 

Si jamais la mise sous vide vous intéresse, le code blogdouceaddiction vous permet d’obtenir -5% sur tout le site Airblock.


La congélation

Si vous n’avez pas la possibilité de faire vos courses chaque semaine, et/ou que vous achetez vos fruits et légumes en grandes quantités (promotions), vous pouvez faire le choix de conserver vos fruits et légumes au congélateur. Je vous conseille de toujours les congeler coupés. Attention néanmoins, certains aliments doivent être blanchis avant la congélation comme les aubergines, courgettes et carottes. 

Astuce zéro déchet

Conservez les épluchures de vos fruits et légumes pour en faire de l’engrais pour votre jardin ! 

Pour cela, stockez vos épluchures au fur et à mesure de vos découpes dans un grand sac placé au congélateur. Une fois plein, laissez-le décongeler durant une nuit puis, le lendemain, mixez vos épluchures avec de l’eau. Vous obtiendrez une mixture pleine de bons nutriments à verser aux pieds de vos plantes.

Bon à savoir

  • Placez vos légumes-racines (pommes de terre, carottes, oignons,…) dans du sable légèrement humide pour les conserver plusieurs mois
  • Pour éviter l’apparition de petites moisissures précoces sur les fruits rouges, lavez-les dans du vinaigre dilué dans de l’eau (10cl de vinaigre pour 1l d’eau)
  • Le raison se conserve davantage dans une boite hermétique 
  • Lorsque vous achetez des légumes racines en bottes (carottes, radis, betterave,…), coupez leurs feuilles qui ont tendance à les déshydrater
  • Le céleri boule se conserve 3 à 4 semaines s’il est nettoyé et enveloppé dans du papier aluminium
  • Conservez les bananes plus longtemps en les laissant accrochées entre elles
  • Ne faites jamais cohabiter les pommes/poires avec les carottes, au risque de leur donner un goût amer
  • Certains légumes peuvent être conservés davantage dans un verre d’eau (et même se régénérer), comme les oignons cébette, les endives, …

J’espère que cet article vous aura plu et que vous y aurez découvert quelques astuces. N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaires :) 

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un petit mot

eget dolor. commodo Praesent risus nec diam