Top
LIFESTYLE

Métro-boulot-dodo : 10 astuces pour gagner du temps en cuisine !

Manger sainement sans passer des heures en cuisine, c’est possible. On a tous une vie bien remplie et pas forcément le temps ni l’envie de cuisiner tous les soirs, mais on peut tout à fait préparer le dîner rapidement sans passer par la case plats industriels. Pour ma part, après mes 3h de transports quotidiennes, j’avoue ne pas toujours avoir envie de me mettre derrière les fourneaux en rentrant du travail. Mais je refuse de me nourrir de plats préparés, de pizzas surgelées ou de fast-food. Alors au fil du temps j’ai acquis certains reflexes pour gagner du temps en cuisine.

 

  1. Prévoir ses menus à l’avance

    Pour gagner du temps en cuisine, il faut avant tout s’organiser. Réfléchir aux repas de la semaine permet d’éviter la fameuse question récurrente « On mange quoi ce soir ? », mais aussi de prévoir des menus équilibrés et d’optimiser ses achats. En ayant une liste complète, vous pouvez faire vos courses une fois par semaine en étant sûrs de ne rien oublier, d’acheter les quantités adéquates et d’éviter le gaspillage et les achats superflus.

 

  1. Utiliser le même ingrédient pour plusieurs recettes

    En utilisant des ingrédients communs à plusieurs recettes, vous allez rentabiliser votre temps. En effet, cuire quelques pommes de terre supplémentaires ne vous demandera pas plus d’effort, mais vous permettra d’avoir un même accompagnement pour 2 plats différents (entières puis en écrasé par exemple). Profitez-en pour faire des économies : achetez de saison, bénéficiez de promotions, et vous optimiserez vos dépenses et votre temps.

 

  1. Cuisiner le dimanche pour être tranquille la semaine

    Avec Robin nous avons pris l’habitude de cuisiner le dimanche pour prendre de l’avance et gagner du temps en cuisine les soirs de semaine. C’est ce qu’on appelle le « batch cooking » ou encore le « meal prep ». Par soucis de conservation nous ne réalisons pas l’intégralité de nos repas en amont (généralement nous faisons uniquement un plat complet pour le soir même et le lendemain), mais il est tout à fait possible d’optimiser ses préparations. Laver les légumes frais, cuire les accompagnements de base (légumes, céréales,…), découper les filets de poulet en cubes, préparer une vinaigrette… Ca n’a l’air de rien mais vous gagnerez un temps fou la semaine. Conservez vos préparations dans des bocaux hermétiques bien propres (ou sous vide si vous êtes équipés, ce qui permet même de conserver des légumes coupés crus) et n’oubliez pas les règles d’hygiène de base : nettoyer son plan de travail et se laver les mains avant et après chaque préparation, utiliser une planche à découper par type d’ingrédient (une pour la viande crue, une pour les légumes, etc.) et la laver entre chaque utilisation, avoir un évier bien propre,…

 

  1. S’organiser : optimisation et priorités

    Si vous vous lancez dans le batch cooking, ne vous laissez pas impressionner : en étant bien organisé, cuisiner vos repas à l’avance ne vous prendra qu’une heure ou deux. Listez tout ce que vous avez à faire afin de mieux visualiser l’ampleur du travail, sortez tout ce dont vous avez besoin (ustensiles) et préparez vos ingrédients à l’avance, comme dans les vidéos de cuisine. Lancez les cuissons de vos céréales et légumineuses, et pendant ce temps occupez-vous d’éplucher vos légumes. Commencez toujours par les cuissons les plus longues et n’hésitez pas à cuire plusieurs produits en même temps. Avec un peu d’entrainement vous arriverez facilement à jongler entre plusieurs préparations : pendant que la pâte à pizza est pétrie par le robot, que le quinoa cuit et que le potimarron rôti dans le four, vous pourrez vous consacrer aux oignons revenus à la poêle tout en coupant des pommes. N’hésitez pas à faire également contribuer les membres de votre famille, non seulement vous irez plus vite puisque vous pourrez déléguer certaines tâches, mais en plus ça sera plus sympa et convivial. Ca me semble évident mais je le rappelle quand même : avant de commencer quoi que ce soit, votre cuisine doit être propre et dégagée de façon à avoir de la place (et ne pas se retrouver à ne plus savoir où poser son saladier). Pensez aussi à ranger au fur et à mesure pour ne pas vous laissez déborder.

 

  1. Privilégier les cuissons rapides

    Si certains produits peuvent être cuits en amont puis réchauffés (légumes, céréales, plats cuisinés,…), d’autres nécessitent selon moi une cuisson immédiate comme la viande, le poisson… ou les pâtes. Favorisez des cuissons rapides pour gagner du temps, comme par exemple un bifteck plutôt qu’un rôti à réserver pour le week-end. Pensez également à diversifier vos méthodes de cuisson pour gagner du temps : pendant que votre viande cuit à la poêle, faites réchauffer votre accompagnement au four.

 

  1. Faire simple

    Les choses les plus simples sont les meilleures ! Allez à l’essentiel pour les repas du quotidien et faites-vous d’avantage plaisir le week-end. Notre menu préféré pour l’été ? Le salad bar ! On prépare le dimanche nos différentes préparations (lentilles, quinoa, pois chiches,…) qu’on conserve indépendamment dans des bocaux, et le soir on n’a plus qu’à couper quelques légumes frais (tomates, concombre, avocat,…). En 10 minutes c’est prêt et chacun se sert selon ses envies. Généralement on mange ça tout l’été avec quelques variantes et on se régale. C’est aussi très pratique pour recevoir sans se prendre la tête. Le reste du temps optez pour des pâtes aux légumes verts, une bonne soupe, du boeuf accompagné de légumes de saison,…

 

  1. Diversifier ses plats en un rien de temps

    Cuisiner simple et rapide ne rime pas avec ennui. Huiles, herbes aromatiques, épices et autres condiments sont vos meilleurs alliés ! Faites preuve d’inventivité et osez changer vos habitudes. Vous avez prévu des épinards cette semaine ? Agrémentez une première portion de citron puis une seconde d’épices indiennes. Vous n’aurez pas du tout l’impression de manger la même chose et vous vous régalerez.

 

  1. Prévoir des portions supplémentaires pour le déjeuner

    Impensable pour moi de me remettre aux fourneaux après le dîner pour préparer un plat pour le bureau. J’essaye donc au maximum d’augmenter les proportions du dîner pour avoir un reste pour le déjeuner suivant. Si ce n’est vraiment pas possible, j’ai toujours quelques produits de dépannage dans ma cuisine : semoule, boite de thon, maïs, sauce tomate… et d’autres produits bruts surgelés (comme les petits pois). Ca sauve la vie ! L’été j’opte souvent pour une salade composée express et sinon, quand je n’ai vraiment pas le temps ou pas le courage, je vais chez Café Soucoupe ;)

salade composée express

 

  1. L’hiver : faire des plats en cocotte, qui sont meilleurs réchauffés

    En hiver la cocotte en fonte devient indispensable dans ma cuisine. J’adore les recettes qui mijotent tranquillement sans qu’on ait vraiment besoin de les surveiller. Dernièrement tout le monde a parlé du one pot pasta mais je préfère les plats plus traditionnels tels que la blanquette, le pot au feu ou l’osso bucco pour la simple et bonne raison qu’ils sont encore meilleurs réchauffés. On les prépare le dimanche quand on a le temps, on en profite pour le dîner puis on les réchauffe le lendemain.

 

  1. Congeler ses plats cuisinés

    Même avec une bonne organisation, on n’est jamais à l’abri d’un imprévu : une sortie annulée et on se retrouve sans dîner. Pour éviter de craquer en se faisant livrer son repas, pensez à toujours avoir de quoi vous dépanner en congelant vos plats cuisinés. Multipliez les proportions de votre recette habituelle et congelez-en une partie (dans un plat qui passe au four, tant qu’à faire). Je le fais systématiquement lorsque je fais mes lasagnes végétariennes. Ca vous dépannera et en plus vous serez contents de manger un plat cuisiné maison en ayant (presque) juste à mettre les pieds sous la table !

lasagnes végétariennes hiver

 

J’espère que ces quelques astuces vont aideront à gagner du temps en cuisine. De notre côté c’est une organisation qui nous convient vraiment bien, on a pris l’habitude de toujours faire nos courses le samedi pour cuisiner le dimanche, et ainsi prendre de l’avance pour toute la semaine. Trouvez votre rythme et vous verrez, ça change la vie ! On se surprend même à faire des extras les soirs où on est motivé, comme une petite sauce pour accompagner du poisson ou un crumble salé à émietter sur du potage.

Gardez toujours à l’esprit que vos aliments ont une durée de vie limitée. Si certains peuvent sans problème se conserver plusieurs jours, d’autres sont plus sensibles et doivent être consommés rapidement après achat. Mangez donc d’abord les aliments qui se conservent le moins bien. Globalement les aliments conservés correctement dans des bocaux (de préférence en verre) peuvent tenir 3 à 4 jours au réfrigérateur. N’oubliez pas que vous pouvez tout à fait congeler les préparations nécessaires aux repas de la fin de semaine.

Si vous avez envie d’aller plus loin dans la préparation de vos repas à l’avance, je vous conseille vivement le livre « La révolution du batch cooking » d’Anne Loiseau, paru aux éditions Larousse. Il reprend toute l’organisation de cette méthode, liste les préparations de base à cuisiner le week-end (avec les durées de conservation de chacune) et offre 25 idées de recettes à réaliser la semaine.
Chaque recette se compose de la façon suivante : les préparations de base (préparées en amont le week-end) et ce qu’il faut en plus (la plupart du temps des ingrédients bruts qui ne demandent pas de préparation particulière, comme des condiments, du fromage, un légume cru…). Sur certaines recettes il y a même un encart « S’il me manque » avec des propositions de remplacement de produits comme par exemple du riz par du quinoa ou de la semoule, du filet mignon par du poulet, de la coriandre par de la menthe,…

A la fin du livre des menus types sont proposés pour une semaine complète, avec des thématiques telles que « petit budget », « voyage dans l’assiette », « sans cuisson »… On retrouve aussi de jolies étiquettes autocollantes pour annoter nos bocaux.

« La révolution du batch cooking » est un ouvrage complet et bien conçu, parfait pour s’approprier cette nouvelle organisation culinaire et s’inspirer au quotidien. Si vous souhaitez gagner du temps en cuisine, c’est une bonne base sur laquelle vous appuyer. Il est vendu au prix de 12,90€ et est trouvable en librairie ou sur Internet (notamment sur Amazon).

Cet article touche à sa fin et j’espère qu’il vous aura permis de trouver quelques astuces pour vous organiser et favoriser des repas fait maison et équilibrés chaque jour. Si vous avez d’autres conseils pour gagner du temps en cuisine, optimiser vos repas et éviter d’être démotivé en ouvrant le frigo en rentrant du boulot, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un petit mot

88b9d5ef2652b19289a3b64da5c0cbddssssssssssssss