Top
VOYAGES

Où bien manger à Rome ?

Rome-2012

Je dois vous avouer que quand j’ai proposé Rome comme destination de vacances à l’Amoureux, j’avais 2 arguments de choc : le Colisée, et la bouffe. “Non mais Chéri, en Italie, on pourra manger des pizzas et des pâtes al dente parfaites, des panini, des arrancini, des glaces, et du tiramisu… Je t’ai déjà parlé de leur café ?”. Je n’ai pas eu besoin de beaucoup insister, si vous voyez ce que je veux dire ;)

Du coup, quand j’ai préparé notre voyage, c’était le truc où il ne fallait pas que je me loupe. Alors j’ai cherché de bonnes adresses, j’ai tout noté sur des post-it et on a essayé de coupler chaque restau à un monument, histoire de ne pas se retrouver au pied du Colisée sans savoir où manger (en vérité c’est arrivé quand même mais chut).

Evidemment, parfois, les bons plans des autres n’en sont pas forcément et il nous est arrivé d’être déçus. Et puis d’autres fois on est parti à l’aventure et on a découvert de vraies petites merveilles. Bref, j’arrête de vous faire attendre et je vous laisse découvrir nos coups de coeur !

Baldus-Hostaria-Rome

Baldus Hostaria est sans aucun doute le meilleur restaurant dans lequel on a mangé. A l’abri des quartiers touristiques, on l’a repéré sur Internet un peu par hasard un soir où on n’avait pas envie de trop s’éloigner de notre hôtel. Après 10min de marche, on a découvert un univers rouge et blanc, ambiance cave à vin chic avec des arcades, des niches pleines de bouteilles et des plats qui donnent envie. On a été très bien accueillis et le service a été parfait, on nous a chouchouté ! L’Amoureux s’est laissé tenter par une calzone dont la recette ne contenait au départ pas de tomate mais qu’on lui a rajouté sans aucun problème. De mon côté j’avais repéré sur la carte qu’ils proposaient des gnocchi maison le jeudi, et par chance on était jeudi, c’était l’occasion. Verdict ? Une calzone énorme, bien garnie, avec une pâte fine comme on les fait si bien à Rome et des gnocchi fondants et moelleux, sûrement les meilleurs que j’ai mangé de toute ma vie ! Je ne vous parle pas du litre de vin blanc pétillant bien frais qu’on s’est enfilé, ni du limoncello qu’on nous a offert en fin de repas. En partant, le patron nous a serré la main en nous remerciant et nous a même proposé de revenir le lendemain soir (malheureusement, c’était notre dernier soir à Rome mais on s’est promis d’y revenir un jour !).

Baldus Hostaria, Via Don Orione, 9, 00183 Rome

Archetto-Rome

Notre deuxième restaurant préféré se nomme l’Archetto et se trouve à deux pas de la fontaine de Trévi, dans une petite ruelle loin de la foule. On avait lu beaucoup de bonnes critiques alors on eu envie d’aller vérifier si c’était aussi bon que ça en avait l’air, et ça l’est ! La grande spécialité de l’Archetto c’est les spaghetti, et avec une centaine de recettes je peux vous dire que le choix est très très difficile ! Après de longues minutes d’hésitation, on opte pour une sauce all’arrabiatta et une autre au pesto et courgettes. Les pâtes sont cuites à la perfection, les sauces goûteuses (celle de l’Amoureux est épicée comme il faut, la mienne a un parfum de basilic assez envoutant)… Que dire de plus ? Ah, si, ils font aussi des pizzas (il y en a une qui s’appelle il Vesuvio, c’est la pizza la plus grosse que j’ai jamais vu ! Elle a fait son petit effet lors du service) mais ça ne vaut pas leurs pâtes. Dernier conseil : plutôt que de prendre un dessert sur place (j’ai goûté leur panna cotta, celle de chez Pompi est 10000 fois meilleure et à moitié prix), allez manger une glace chez San Crispino, à quelques minutes à pieds.

L’Archetto, Via dell’Archetto, 26, 00187 Rome

Re-di-Rome-Pizza-Rome

Ici, il ne s’agit pas vraiment d’un restaurant mais d’une trattoria. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, rien de très compliqué : on choisi ce qu’on veut en vitrine, on paye et on mange sur place, debout, accoudé au comptoir (ou à emporter). Il y a des trattoria partout en Italie et on peut notamment y déguster des pizzas à la coupe (qu’on paye au poids, à un prix tout à fait raisonnable), c’est le cas de Re di Roma Pizza. Pour faire simple, dès notre arrivée à l’hôtel, on a posé les valises et fait le tour du quartier à la recherche de quelque chose à manger. L’odeur des pizzas nous a attiré, on a eu envie d’y goûter et on ne l’a pas regretté : un délice ! Surtout celle que vous voyez en photo : mozzarella tout juste fondue, tomates à peine cuites, basilic frais… Une tuerie ! Elle est servie à température ambiante, c’est un peu surprenant au début mais une fois qu’on a croqué dedans on s’y fait très bien, croyez-moi !

On est loin d’avoir essayé toutes les trattoria de Rome mais si vous avez l’occasion de passer dans le quartier, n’hésitez pas à aller y manger une part de pizza (avant d’aller chez Pompi manger un tiramisu !). 

Re di Roma Pizza, Piazza Re di Roma, 19, 00183 Rome

Angelino-Ai-Fori-Rome

Quand on a visité le Colisée, on n’avait pas trop prévu d’adresse où diner parce qu’autours tout est hyper touristique et que les critiques sur le net font souvent peur. On s’est quand même baladé et on est tombé sur Angelino Ai Fori, un restau dont la terrasse est abritée sous du lierre. Ca avait un côté magique, un bout de nature en plein milieu de la ville, donc on n’a pas résisté et on y est allé. Si vous voulez passer une soirée calme, dans une ambiance un peu intime (comme c’est le cas chez Baldus par exemple), n’allez pas chez Angelino. Ca s’agite, ça speed, les clients défilent… Je crois que c’est le cas dans tous les restau près des lieux touristiques. Ceci dit, qui dit restau touristique ne dit pas forcément attrape touristes ! L’Amoureux a mangé une pizza superbe dans le même esprit que celle de chez Re di Roma Pizza (mais chaude) dont j’ai été un peu jalouse, et moi des lasagnes al forno qui n’étaient pas très séduisantes au premier abord, jusqu’à ce que je les coupe et découvre pas moins de 8 couches de pâtes ! Ca fond en bouche, la sauce tomate est bonne… J’aurais juste aimé un peu plus de viande mais franchement, rien que pour la générosité, je dis oui. Allez trouver ça en France, vous, 8 étages de lasagnes… Bref, on n’a pas regretté de s’être arrêté ici (surtout qu’après on a testé le restau voisin et que ça a été une catastrophe). Ah, et pour le dessert, vous pouvez remonter la rue et aller manger une glace chez Flora.

Angelino Ai Fori, Largo Corrado Ricci, 40 – 43a, (angolo Via dei Fori Imperiali) 00184 Rome

Capitello-Rome

Pour terminer, je vous parle du restaurant Capitello situé près de la gare de Termini. Entouré d’un tas d’autres restaurants, on y est entré parce que c’était le seul où nous n’avons pas été abordé sur le pas de la porte (les serveurs qui te forcent la main, on les fuit !). Restaurant vide, on a quand même tenté en se disant qu’on avait rien à perdre. C’était notre premier soir à Rome, Robin avait envie de goûter une vraie pizza italienne et moi de retrouver des pâtes cuites al dente comme on le fait si bien en Italie. Et ça n’a pas raté ! La pizza de Robin était très bonne, de la tomate, un peu de fromage, du bresaola (un jambon sec italien dont il est devenu fou) et de la roquette (il n’en avait jamais mangé, lui qui n’est pas fan des légumes, et il a totalement adhéré). Quand à mes pâtes, toutes simples mais goûteuse, elles m’ont replongé dans mes souvenirs culinaires italiens dès la première bouchée. En repartant, on a eu du mal à comprendre pourquoi la salle était déserte. En plus, il faut que je vous dise : ils font un tiramisu maison hyper crémeux, miam !

Capitello, Via Marsala, 96/a, 00185 Rome

 

J’espère que cet article vous aura donné envie ! En tout cas, nous, rien qu’à regarder les photos on y retournerait bien ♥

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un petit mot

8308926cc8ec9c883c1a3439637c5a2c]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]