Top
VOYAGES

Rome : second voyage & péripéties culinaires

ROME-2016

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez sans doute que début Février j’ai séjourné à Rome. Nous avions opté pour une petite semaine en amoureux, loin du tumulte parisien et du rythme métro-boulot-dodo, et nous nous faisions une joie de retrouver la ville qui nous avait tant plu il y a 3 ans et demi.

Finalement ce voyage a vite été baptisé « les vacances de la loose » : nous avons accumulé les coups de malchance, et ce dès notre départ à l’aéroport. Généralement quand on part avec la poisse, c’est mauvais signe… Heureusement, il y a tout de même eu quelques belles surprises.

Rappelez-vous, au retour de notre premier voyage j’avais publié un article « Où bien manger à Rome ? » avec 5 adresses gourmandes. Celle dont on garde le plus beau souvenir est sans aucun doute Baldus Hostaria, où on avait bien mangé pour un prix tout à fait abordable, avec un service irréprochable et un cadre agréable. C’est donc avec impatience que nous avions prévu d’y dîner à notre arrivée. Malheureusement, une fois face à la devanture on s’est aperçu que Baldus Hostaria n’existait plus. Le restaurant a fermé définitivement… Quel dommage !

POMPI-TIRAMISU-ROME-2016

Après cette grosse déception, nous avons finalement fait comme bon nombre de romains le samedi soir : nous avons mangé dans une trattoria et plus précisément chez Re di Roma Pizza que je vous avais d’ailleurs présenté ici. Le lieu n’a pas changé et les pizzas y sont toujours très bonnes, il y avait d’ailleurs un monde fou. Ensuite on a bien évidemment été savourer un délicieux tiramisu chez Pompi, coup de cœur de notre premier voyage à Rome. Là encore, aucun changement à l’horizon, vous pouvez y aller les yeux fermés ! On s’est régalé. N’hésitez pas à consulter l’article que j’avais écrit à l’époque pour découvrir l’adresse du roi du tiramisu en détails.

REC23-ROME-2016-01

Le dimanche nous aimons de temps en temps aller bruncher, et par chance il existe quelques adresses sympas à Rome. Nous avons opté pour Rec 23, qui propose un brunch sous forme de buffet géant. Vous vous en doutez, le brunch italien diffère de ce qu’on a l’habitude de trouver en France, notamment côté salé où il y a beaucoup de préparations cuisinées : lasagnes, cannelloni, caponata, viande en sauce, fritures… On a envie de tout goûter mais on ressort le ventre bien plein ! Il y avait aussi de la mozzarella, des salades et divers légumes plus « light ». L’espace sucré se composait de pancakes, fromage blanc, granola, et divers desserts italiens ou non (le cheesecake semble être à la mode chez eux aussi). Personnellement je n’ai jamais été trop fan de la pâtisserie italienne mais les autres clients multipliaient les allers retours vers le buffet. Le lieu était accueillant et on a passé un agréable moment, même si on préfère quand même nos brunchs parisiens ;)

Rec 23, Piazza dell’Emporio, 1-2, 00153 Roma

REC23-ROME-2016-04

REC23-ROME-2016-02

REC23-ROME-2016-03

Plus tard dans notre séjour, nous avons eu envie de retourner chez l’Archetto. Là encore, c’est une adresse que nous avions apprécié même si j’avoue qu’avec le recule, un restaurant qui propose une centaine de recettes de spaghetti me semblait louche. Quoi qu’il en soit, après une ballade près de la Fontaine de Trevi, nous avons opté pour un dîner dans cette spaghetteria et autant vous le dire tout de suite : c’est devenu un piège à touristes. Malgré que la cuisson des pâtes soit parfaite, on a été très déçus des accompagnements. J’avais par exemple choisi une recette « pesto, tomates fraiches, mozza » et jugez par vous-mêmes ce qu’il m’a été servi :

ARCHETTO-ROME-2016

 Un peu léger, non ? Mais le pire, c’est la note griffonnée sur un bout de papier et le refus de paiement en carte bleue (alors que la porte est recouverte de stickers Visa, Mastercard & cie). On est ressorti en se disant que plus jamais on y retournerait. Le pire c’est qu’à côté de nous, une famille de français s’est extasiée durant tout le repas de la qualité des plats… Mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas. On soupçonne d’ailleurs d’avoir été placé dans une salle réservée aux touristes !…

MONDO ARANCINA-ROME-2016

Quand j’étais petite et qu’on passait des vacances en Sicile, on y mangeait toujours des arancini. Ce sont des boules de riz panées et frites, garnies traditionnellement de bolognaise (ragù en italien). Peu diététique mais tellement bon ! J’en ai souvent parlé à l’Amoureux sans qu’il puisse y goûter, et cette fois-ci nous avons eu l’occasion de nous rendre chez Mondo Arancina, une adresse spécialisée. A Rome on trouve beaucoup de suppli, les arancini romains, mais je dois avouer que cette trattoria sicilienne m’a rappelé des souvenirs d’enfance. Sur la photo ci-dessus c’est une version fromage et basilic, plus photogénique que celle à la bolognaise, mais si vous avez l’occasion d’y goûter je vous conseille vivement la recette sicilienne avec ce délicieux mélange de sauce tomate, viande et petits pois (sur l’ile on a tendance à mettre des petits pois partout, même dans les lasagnes).

Mondo Arancina, Via Marcantonio Colonna, 38, 00192 Roma

EATALY-ROME-2016-03

Impossible de terminer cet article sans vous parler d’Eataly. Si vous avez envie de ramener quelques souvenirs culinaires de Rome, c’est le lieu où il faut absolument vous rendre. Grosso modo, il s’agit du temple de la gastronomie italienne où faire ses emplettes mais aussi se restaurer. Contrairement à une grande surface classique, Eataly met en avant le terroir, les origines et les producteurs avec des panneaux explicatifs et même des cours de cuisine. Chaque type d’aliment à un espace dédié et un restaurant attitré (épicerie fine, fruits et légumes, poisson, viande, pain, fromage, vin, pâtisserie…). On pourrait faire un parallèle avec le Bon Marché de Paris, où l’on peut passer des heures à sillonner les rayons en s’octroyant ensuite une petite pause gourmande. On a beaucoup aimé découvrir cet endroit si particulier, où l’on a d’ailleurs mangé des gnocchis et fait quelques emplettes (principalement de l’huile d’olive, de l’origan et des Gianduja, délicieux chocolats italiens à la noisette). En écrivant cet article, je découvre qu’un centre Eataly devrait s’installer à Paris, dans le quartier du Marais, en 2018 ! A surveiller de près. 

Eataly, Piazzale XII Ottobre, 1492, Roma

EATALY-ROME-2016-01

EATALY-ROME-2016-02

EATALY-ROME-2016-05

EATALY-ROME-2016-06

EATALY-ROME-2016-04

Voilà, vous savez tout de nos péripéties culinaires romaines, ou presque ! Le prochain article sera réservé à notre coup de coeur de ce deuxième séjour, qui risque de vous mettre l’eau à la bouche. A très vite ! 

 

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un petit mot

4a342713a170e108609472cea78dfb72VVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV